07 octobre 2007

Barbecue dans le township

Hier soir, c'était barbecue dans le Township. Après avoir visité Robben Island (l'île dans laquelle a été incarcéré Nelson Mandela pendant 18 ans), nous avons rejoint les élèves de la Graduate School après leur cours du samedi. L'un d'entre eux est un ancien du Township et il nous a proposé de nous y emmener à l'occasion d'un barbecue géant organisé par des locaux. Nous sommes donc partis pour le Township à 4 voitures remplies en majorité de blancs.

Arrivé là-bas, pas de surprises. C'est bien conforme à l'idée que l'on s'en fait. Des gens partout qui marchent sur la route, des petites maisons plates sans décoration (mais avec beaucoup de couleurs), du linge qui sèche, des gamins qui jouent au foot ou au rugby. Après avoir trouvé (difficilement) un stationnement pas trop éloigné de la fête (l'isolement accroissant les risques d'attaque), nous nous sommes dirigés dans une petite rue pour accéder à un container (comme ceux qu'on charge sur les bateaux) où l'on pouvait acheter de la bière. Ceci étant fait, on s'est dirigé vers le lieu du barbecue qui était une espèce d'énorme tente (dans le genre de celles qu'on utilise pour abriter les repas lors des grandes réceptions et des mariages). A l'intèrieur, des gens qui dansent et des gens qui mangent autour des tables disposées. Pas de places réservées et on se positionne là où on trouve de la place. Après avoir bu quelques unes de nos bières, un initié est allé passer la commande pour qu'on ait quelques grillades. La commande est servi à même le plateau. Ici, pas de couvert, on mange avec les mains. Je dois avouer que j'ai un peu hésité mais de toutes manières, je crevais la dalle et je pense que celà aurait été insultant de refuser. Donc j'ai mangé des saucisses. Elles étaient bonnes et jusqu'ici j'ai survécu sans chamboulement gastrique!

Sans surprises, nous étions les seuls blancs à quelques kilomètres à la ronde (oui oui, quelques kilomètres). Evidemment, on est vite repéré. Les gens viennent nous parler et curieusement, très peu nous ont demandé de l'argent. Pour ma part, un mec d'une bonne soixantaine d'année est venu me parler pendant qu'on achetait les bières. J'ai pas tout compris à ce qu'il m'a dit, cependant le langage des gestes aidant, il m'a montré sa baraque. Il était content de participer à la fête et s'était habillé pour l'occasion (cravate, veston, pantalon à pince et chaussures de ville). Il voulait prendre une photo avec moi pour le souvenir mais à ce moment là, personne ne voulait sortir son appareil photo! (on venait d'arriver dans le township et on était plutôt sur nos gardes).


Pour dire la vérité, je ne me suis jamais senti totalement à l'aise même si je dois reconnaître qu'au bout d'une quinzaine de minutes au barbecue, plus personne ne nous prétait d'attention particulière. Ca fait une drôle de sensation d'être la minorité, surtout quand celà se voit autant.

Après avoir passé 2 heures là-bas, nous sommes rentrés. En allant récupérer les voitures, un mec qu'on avait rencontré en arrivant nous demande 10 rands pour chacune des voitures. On discute et on propose 10 rands pour toutes les voitures. A ce moment arrive un des étudiants, qui est du township. Il engueule le gars et le pousse sur la route. Le mec s'en va sans demander son reste. On décide de partir en vitesse. Malheureusement on perd la voiture de tête ainsi que les mecs derrière nous. On a donc dû stationner le temps de les trouver. Les minutes étaient longues. Il faisait déjà nuit et il y avait du monde partout autour de nous et des embouteillages.

Bref, finalement on se sort de cette galère. Les mecs de la voiture de tête sont censés s'être arrêté pour nous attendre. Ils communiquent avec une fille de la voiture et lui donnent des indications. Nous suivons les indications et nous retrouvons dans une rue au milieu d'un autre township. La fille se dispute avec le mec au téléphone. On apprendra plus tard qu'il refuse de lui expliquer parce que c'est une fille et souhaite parler à un homme. Cependant, elle avait décidé de refuser de céder au chantage....


Finalement, on décide de ne pas les suivre dans leur bar de destination et on met les voiles sur Cape Town. On retrouve finalement l'autoroute. Soudain, un évènement inattendu nous fait ralentir. Une voiture vient de se retourner 3 voitures devant nous sur la file du milieu (la nôtre). On esquive le véhicule. Des gens sont déjà autour en train d'essayer d'extirper le conducteur et son passager qui sont coincés dans la carcasse. On hésite à s'arrêter cependant, pas mal de gens sont déjà en train de porter secours et le fait que le véhicule soit sur la file du milieu rend la manoeuvre dangereuse quand on sait que c'est samedi et que les contrôles d'alcoolémie en Afrique du Sud sont quasiment inexistants. Cet accident a pas mal miné le moral dans la voiture.

Bref, finalement on arrive à l'université dans une salle réservé aux étudiants où est diffusé le match France - Nouvelle Zélande, pas fâché que la journée se termine.

Township

Posté par gonzal à 10:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Barbecue dans le township

    nouvelles d Spain.....

    me alegro que todo te vaya bien en esta nueva experiencia...tan lejos de tu France...aunque veo que cuentas las cosas con melancolía, se que te llevas un poco de cada país,y que te haces "un poco diferente cada vez,en cada una de tus nuevas aventuras por alli"...
    como dices tus viajes por Canada o Spain....siempre fuiste un hermitaño...con la casa a cuestas!!!jejejeje....oye!!!que has visto pingüinos!!les puedes preguntar!!??porfavor!!si bailan como en la pelicula que vimos?!!!te acuerdas!!jejeje...has visto tambien vacas?un besazo enorme. cuidate y disfruta...no seas tan triste...tu sais encore j ps a toi.muak!

    Posté par laura, 07 octobre 2007 à 13:14 | | Répondre
Nouveau commentaire